Nous sommes un groupe de scouts/étudiants et nous voudrions partir en volontariat. JAVVA peut nous aider?

JAVVA n’est pas spécialisé dans l’envoi de groupes à l’étranger. L’objectif de nos projets de volontariat international étant de promouvoir la diversité culturelle, la grande majorité de nos partenaires à l’étranger n’accepte qu’une ou deux personnes originaires du même pays.
Toutefois, en fonction des demandes que nous recevons, certains partenaires peuvent proposer des projets construits sur mesure. Le choix est par contre plus limité et nous ne pouvons pas proposer une liste de projets bien définis qu’il suffirait de choisir.
Certaines conditions sont à considérer pour continuer l’aventure du projet de groupe avec JAVVA:

  • Il est plus facile d’organiser un projet hors Europe (Afrique, Asie, Amérique centrale) même si certains partenaires européens commencent à accepter des groupes.
  • JAVVA demande des frais d’inscriptions de 100 euros par personne en Europe et 135 euros par personne en dehors de l’Europe. Il n’existe pas de tarif de groupe.
  • L’organisation d’accueil demande également des frais supplémentaires pour l’hébergement et/ou la nourriture. Ceux-ci peuvent varier entre 180 et 300 euros par personne en fonction du partenaire.
  • Le vol, le passeport/visa, les vaccins et l’assurance sont à la charge des participants.
  • JAVVA organise une formation avant le départ à laquelle il est obligatoire que tous les volontaires participent (la date est décidée ultérieurement ensemble)
  • 50% des frais d’inscription JAVVA sont à verser au plus tard 1 mois après l’envoi de la description du projet au groupe. Si ce n’est pas le cas, nous considérerons que le groupe a décidé de ne pas donner suite et la procédure annulée.
  • Un témoignage écrit ainsi que des photos seront demandés au retour du projet.

Comment ça se passe?

  • JAVVA propose une première rencontre avec les responsables au bureau afin de faire connaissance et d’échanger sur les attentes du groupe.
  • Suite à cette première rencontre et si un pays d’accueil a été identifié, JAVVA s’engage à contacter le partenaire local et à envoyer une proposition au groupe.
  • Si cette proposition ne convient pas, une deuxième proposition sera faite (dans la mesure des possibilités du partenaire local)
  • Dès confirmation d’intérêt pour le projet de la part du groupe, JAVVA demande le versement de 50% des frais d’inscription (100/135 euros par personne) sur notre compte BE23 0682 4911 2191 endéans les 30 jours. Toute absence de payement entraînera automatiquement l’abandon du projet.
  • En échange, JAVVA s’engage à fournir une feuille de route générale dans les plus brefs délais et se rend disponible pour répondre à toute question.
  • Une date de formation d’un jour obligatoire sera fixée aux alentours de Pâques.
  • La feuille de route détaillée sera envoyée au plus tard un mois avant le début du projet.

Petit rappel: JAVVA s’engage à accompagner le groupe dans son projet mais cela ne signifie pas que nous nous occuperons des démarches. L’achat du billet d’avion, l’assurance, les vaccins, le visa, la préparation du voyage…. c’est le groupe qui s’en occupe! Nous restons bien sûr présent pour l’aider et l’aiguiller.

Si vous souhaitez passer à l’étape supérieure et prendre RDV, contactez nous au 02/478.29.19 ou via sending@javva.org (Claire)

Je rêve depuis longtemps de partir fair de l’humanitaire, qu’est ce que JAVVA propose?

Il est vrai que le terme « humanitaire » peut parfois prêter à confusion mais soyons clairs, chez JAVVA nous faisons du volontariat et pas de l’humanitaire. Selon nous, l’humanitaire nécessite des professionnels qui ont des compétences formelles à apporter auprès de populations qui en ont besoin. A contrario, chez JAVVA, nous travaillons avec des volontaires qui n’ont pas de qualifications, juste une grande motivation et qui partent dans des régions où la communauté n’a pas fondamentalement besoin d’eux. Le volontariat est avant tout une histoire de rencontres interculturelles et d’apprentissage plutôt que d’aide à une population. Ce qui n’enlève rien à son importance!

J’ai 15 ans, est ce que je peux partir en chantier?

La majorité des chantiers sont accessibles à partir de 18 ans mais certains partenaires proposent des chantiers pour mineurs. Ces partenaires sont situés en France, Allemagne, Italie, Espagne, Turquie, Islande, Serbie, Estonie, Finlande. Ces chantiers nécessitent un encadrement un peu plus important et font généralement appel à des animateurs professionnels. Tout cela a un coup plus important ce qui signifie que ces chantiers demandent des frais de participation locaux qui tournent autour de 200 euros par volontaire (en plus des frais d’inscription JAVVA et du voyage).

J’ai 45 ans, est ce que je peux partir en chantier?

Si les chantiers internationaux attirent de manière générale plutôt les jeunes, la grande majorité des chantiers sont ouverts à tous, sans limite d’âge! Il faut savoir aussi que la période des grandes vacances est celle où les étudiants sont disponibles pour partir en chantier. Si vous voulez avoir un groupe un peu plus hétérogène, nous vous invitons à partir plutôt hors saison. Sinon certains partenaires organisent des chantiers pour les +25 ou +30 ans!

Ma meilleure amie et moi souhaitons partir ensemble sur un chantier, est ce possible?

Normalement la règle est qu’il y ait maximum 2 personnes du même pays par chantier afin de garantir un maximum la diversité culturelle du groupe. De plus, partir à deux peut être un frein à l’intégration dans le groupe, il est donc important d’en avoir conscience. De manière générale, il faut que le partenaire confirme cette possibilité après avoir reçu la fiche d’inscription.

Je n’ai aucune ressource financière qui me permette de prendre en charge mon voyage, je ne peux donc pas partir?

Pour JAVVA il est très important que le volontariat soit accessible à tous et à toutes, peu importe les moyens financiers que le jeune a à sa disposition. C’est pourquoi, à chaque fois qu’un volontaire paye des frais d’inscription, une partie est reversée au « fond de solidarité » qui permet d’accueillir des volontaires venant des pays du sud et d’envoyer des jeunes qui n’ont vraiment aucunes ressources financières. L’argent ne doit surtout pas être un frein et nous nous ferons un plaisir d’en discuter avec toute personne qui en fait la demande.

Il est également intéressant de savoir qu’il existe une série de projets qui sont financés par l’Europe dont le service volontaire européen court ou long terme ainsi que les échanges de jeunes.

Je ne parle que le français, est-ce un frein pour partir en projet?

Il n’y a généralement aucun critère linguistique pour participer à un chantier. Bien entendu il faut faire preuve d’un peu de bon sens en ne s’inscrivant pas sur un projet dont le travail sera de faire de l’animation autour d’une langue étrangère. Ensuite il faut être conscient de ses propres limites: si l’on est quelqu’un d’un peu timide qui part seul pour la première fois, la France peut être une bonne solution puisque le voyage sera plus aisé (possibilité de demander son chemin) et il y aura toujours la possibilité de parler avec les animateurs de chantier et la communauté locale. Au sein du chantier, la langue de communication est généralement l’anglais mais on arrive toujours à se faire comprendre!